Actualités 2018

Lundi 14 mai: Le souffre

Lundi 11 juin: Fogo na Boca

 

SOCIÉTÉ DE VOLCANOLOGIE GENÈVE (SVG)
c/o Jean-Maurice Seigne, Chemin de L'Etang 11, 1219 CHATELAINE, GENEVE - SUISSE

Le comité


Régis
Etienne

Président

Pierre-Yves
Burgi

Vice-Président

Marc
Baussière

Trésorier
     

Jean Maurice
Seigne

Secrétaire

Jacques
Kuenlin

Resp. bulletin

 


Membres honoraires

blabla

Pierre Vetsch
Président d'honneur

Les films de Tazieff/Bichet, à la fin des années soixante, m’ont conduit à aller visiter, avec mon papa, l’Etna. Le virus volcan m’a été inoculé alors avec une spectaculaire activité au cratère NE, j’avais 11 ans et quelques 34 ans plus tard, il continue d’agir,alimentant ma passion pour les phénomènes volcaniques. Je suis devenu entre temps géologue, avec un diplôme à ... l’Etna et me suis investi entre autres dans la création et le fonctionnement de la SVG


La parole aux membres du comité:

Régis

Non, je ne suis pas tombé dedans quand j’étais petit ! Depuis seulement une quinzaine d’années, j’essaie de rattraper le temps perdu.

Les volcans nous racontent notre terre !  Avec ma caméra, je les écoute.

Pierre-Yves

Associer ma passion pour les sciences avec celle des volcans: il y tant à observer avant de comprendre. Tant d'émerveillement devant ces phénomènes qui prennent leur origine au plus profond de notre planète pour aboutir à des montagnes majestueuses.

Marc

C’est en suivant des oiseaux de mer qui m’ont conduit jusqu’en Islande que j’ai découvert mes premiers volcans il y a plus de vingt-cinq ans. Dès lors, ils n’ont cessé de m’intriguer et de me fasciner.
Quoi de plus merveilleux que d’observer l’infinie quiétude de la voûte céleste depuis leurs flancs rappelant parfois violemment la puissance de la Terre ?

 

François

A vrai dire, après avoir réfléchi, je ne me rappelle pas quand et pourquoi j'ai commencé à m'intéresser aux volcans. Il n'y a pas d'élément déclencheur, plutôt une envie qui m'a toujours accompagné de découvrir des lieux et paysages pas forcément très courus, des pays ne figurant pas dans le top ten des pays les plus touristiques, et si possible des phénomènes naturels peu habituels. Pour un amoureux de la photo comme moi, éclipses de soleil, aurores boréales, mais bien sûr aussi les volcans et leur fabuleuse diversité de manifestations sont des mets de choix. Et une fois qu'on y a goûté... 

Pierrette

Passionnée de géologie depuis mon enfance les livres de Tazieff étaient les seuls qui me paraissaient intéressants. Bien plus tard grâce à Dédé Mougin, j’ai pu réaliser mes rêves d’observer des volcans actifs, de les filmer et de les photographier. En 1996, désireux d’aller au Vanuatu avec Aventure&Volcans nous avons eu la chance d’avoir de nombreux renseignements gracieusement donnés par René Faivre Pierret, qui nous a renvoyé vers M. Halbwachs, qui participait alors à la surveillance des volcans du Vanuatu, qui lui-même nous a parlé de la SVG. Et depuis nous sommes des fidèles de cette association qui doit perdurer longtemps … tant que des volcans exploseront !

Jacques

Ni ma famille, ni mon métier, ni ma région, ne me destinait à m'intéresser aux volcans. C'est pourquoi ça a pris du temps, ce ne fût pas un coup de foudre, mais une lente approche, avec à chaque fois un peu plus de découverte, un peu plus de plaisir... Aimant la nature, les montagnes (mes Préalpes) et les balades, les volcans me surprennent à chaque fois. Et c'est avec plaisir que je vais à leur rencontre soit en famille, soit avec mes amis de la SVG, voir tout seul. La photo étant une autre de mes passions, il devenait normal que je prenne quelques clichés de ces volcans... que j'ai plaisir de partager avec vous.

Fabien

1987,...Je sors d’une conférence-film de Maurice KRAFFT dans un état second, et à la sortie je fais la rencontre de joyeux lurons distribuant des tracts !! Quelle n’est pas ma surprise...
Une société de volcanologie propose de se réunir tous les seconds lundis du mois.
Les volcans ne m’ont plus quitté jusqu’à ce jour....

Jean-Maurice

Passionné d'alpinisme depuis mes 18 ans, j'ai escaladé au cours d'une expé à la Cordilière Huayhuash au Pérou en 81 (avec Yvette Vaucher et Stéphane Schaffter) un pilier grossièrement prismé, vers 5000 m d’altitude, constitué  de roche éruptive datant du Tertiaire.

Mon premier volcan actif (un volcan « gris », m’avait-t-on dit) a été la Soufrière de la Guadeloupe en 84, après une croisière sur un petit voilier dans les Antilles. On avait mouillé  une nuit à Plymouth (Montserrat), ville anéantie treize ans plus tard par des nuées ardentes.

L'année suivante,  premier voyage avec Luigi Cantamessa, en Sicile et aux Eoliennes. C'était parti pour une longue série de volcans, de zéro à 6000 mètres, aux quatre coins de la planète. Un moment chaud : près de deux heures seul au fond du pit cratère de l'Erta Ale en 2002, à prendre des photos du lac de lave et y « faire » la voirie. Une poubelle avait raté son objectif !

Pierre

Comme Maurice Krafft, ma passion pour les volcans a vraiment débuté suite à l’ascension du Stromboli, lors d’un voyage en famille, dans les années 70 ; depuis, rares furent les voyages sans un volcan au programme. Apprenant à la sortie d’une conférence de Maurice et Katia Krafft à Genève qu’une société de volcanologie venait de se créer, je m’y inscrivis bien évidemment sur le champ. Même par rapport à mon premier métier de biologiste, mes choix professionnels furent profondément influencés par les volcans, m’entraînant par exemple pour plus de 7 ans à Seattle, à quelques heures d’avion du Kilauea ou de voiture du St Helens. De retour en Suisse, c’est maintenant en famille que je découvre ou redécouvre des paysages volcaniques ou sédimentaires, en y associant mon autre passion pour la photographie.